Les voitures électriques et leur capacité à fonctionner sous l’eau

Article mis à jour le :
22 Décembre 2023
Temps de lecture :
5 minutes

Le passage aux voitures électriques suscite de nombreuses questions chez les consommateurs, notamment en ce qui concerne la sécurité et la fiabilité de ces véhicules. L’une des interrogations récurrentes touche à leur capacité à résister à une immersion dans l’eau ou même à fonctionner sous l’eau. Attention, cela ne doit pas être un critère dans l’achat d’une voiture électrique ! Dans cet article, nous examinerons les caractéristiques des voitures électriques qui peuvent influencer leur comportement face à cette situation.

La conception des voitures électriques pour résister à l’humidité et aux inondations

Il faut tout d’abord noter que tous les types de véhicules, qu’ils soient électriques ou à combustion interne, sont conçus pour faire face à certains niveaux d’humidité et d’exposition à l’eau. Les ingénieurs automobiles prennent en compte divers scénarios comme la conduite sous la pluie, la traversée de flaques d’eau ou la stationnement dans une zone sujette aux inondations.

Cependant, il est important de souligner que la norme d’étanchéité varie d’un modèle à l’autre en fonction du positionnement marketing du véhicule ainsi que son usage prévu. Ainsi, les voitures électriques ne sont généralement pas conçues pour être utilisées entièrement sous l’eau, mais elles sont soumises aux mêmes contraintes d’étanchéité que leurs homologues thermiques.

L’électronique et les composants électriques des voitures électriques

Les voitures électriques sont dotées d’une grande quantité de circuits électroniques et de composants électriques, qui sont généralement protégés contre l’humidité par des boîtiers étanches. Le défaut de ces éléments peut provoquer une défaillance du véhicule ou affecter sa sécurité.

  • Les batteries : Les batteries au lithium-ion utilisées dans les voitures électriques sont sensibles à l’eau et nécessitent donc une protection particulière pour éviter les court-circuits. Elles sont généralement protégées par un boîtier étanche et peuvent être placées en hauteur pour réduire les risques d’infiltration d’eau.
  • Le moteur électrique : Contrairement aux moteurs à combustion, les moteurs électriques ne nécessitent pas d’admission d’air pour fonctionner, ce qui permet de mieux résister à l’eau. De plus, certains modèles de moteurs disposent d’un système de refroidissement liquide entièrement étanche leur permettant de continuer à fonctionner même sous l’eau.
  • Les câbles électriques : Les câbles électriques traversant le véhicule doivent également être protégés contre l’eau pour empêcher les courts-circuits. Ils sont souvent surdimensionnés pour assurer une bonne étanchéité et sont généralement positionnés en hauteur pour éviter l’exposition à l’eau.

La capacité des voitures électriques à flotter ou à fonctionner sous l’eau

Les voitures électriques, comme les autres types de véhicules, peuvent flotter dans une certaine mesure lorsqu’elles sont immergées dans l’eau, en particulier si elles sont équipées de matériaux et structures légères. Cependant, cette capacité est limitée par la densité du véhicule ainsi que la force exercée par l’eau sur sa carrosserie.

Quant à leur capacité à fonctionner sous l’eau, il semblerait que certains modèles puissent continuer à avancer même lorsque leurs composants sont complètement immergés, grâce aux protections d’étanchéité mentionnées précédemment. Néanmoins, cela n’est pas sans risques pour les occupants du véhicule, car des infiltrations d’eau peuvent se produire au niveau des portes et fenêtres, entraînant un risque d’accident ou de noyade. De plus cela peut augmenter le vieillissement prématuré du véhicule.

Le risque de corrosion et autres dégradations dues à l’eau

Une exposition prolongée à l’eau peut provoquer des problèmes de corrosion et endommager différents éléments d’une voiture, qu’elle soit électrique ou thermique. Les voitures électriques ne sont pas épargnées par ces phénomènes, bien que les matériaux utilisés soient généralement plus résistants à la rouille que ceux des voitures traditionnelles.

En outre, les dommages causés par l’eau à certains éléments électroniques et électriques peuvent être difficilement réparables voire nécessiter leur remplacement complet, avec un coût non négligeable pour le propriétaire du véhicule.

Les précautions à prendre en cas d’exposition à l’eau

Même si les voitures électriques peuvent potentiellement résister à une immersion dans l’eau et continuer à fonctionner, il est recommandé de faire preuve de prudence et de respecter quelques conseils lorsqu’on se retrouve confronté à cette situation :

  1. Respecter la hauteur d’eau maximum autorisée : Se conformer aux indications mentionnées dans le manuel du constructeur concernant la hauteur d’eau maximum admissible pour traverser des zones inondées sans endommager le véhicule.
  2. Faire contrôler son véhicule après l’exposition à l’eau : Dans tous les cas où votre voiture aurait été exposée à une importante quantité d’eau, il est nécessaire de la faire vérifier par un professionnel afin de détecter et réparer d’éventuels dommages. Pensez également à vérifier le niveau d’étanchéité des différents composants ainsi que l’absence de fuites au niveau des joints.
  3. Adopter une conduite prudente : Si vous devez traverser une zone inondée, conduisez lentement et avec prudence pour éviter de provoquer une vague qui pourrait submerger votre voiture ou celle des autres usagers de la route.

En résumé, les voitures électriques, bien qu’elles soient conçues pour résister à l’humidité et aux infiltrations d’eau, ne sont pas prévues pour être utilisées sous l’eau. Néanmoins, leur conception peut permettre à certains modèles de continuer à avancer même lorsqu’ils sont immergés, à condition de respecter les limites du constructeur et des conditions particulières. En cas d’exposition importante à l’eau, il est recommandé de faire contrôler son véhicule par un professionnel pour éviter tout risque de dommages ou de panne.